CLICKING : MARS 2019

Manifestation de femmes à Istanbul le 8 mars 2019 ©afp.com/Ozan KOSE

 

Le Clicking est un zapping à cliquer où l’on vous sert les infos les plus importantes du mois. Ce mois-ci dans le Clicking : des lois sur l’avortement, des violences policières, des procès injuste en Iran et en Tchétchénie, et des agressions homophobes…

 

La police turque lance des grenades lacrymogènes sur les manifestants lors de la journée internationale des droits des femmes à Istanbul

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, un millier de personnes ont manifesté à Istanbul bien que la police turque ait annoncé auparavant que toute manifestation était interdite dans le centre-ville. Les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule et ont lancé des chiens sur les manifestants, alors que les militants des droits des femmes reprochaient justement au gouvernement de Recep Tayyip Erdogande ne pas lutter assez contre les violences faites aux femmes. 

CLIQUE !

 

Le Syngof menace d’arrêter la pratique d’IVG, une militante porte plainte

Une militante féministe au sein du Groupe F. a déposé une plainte à l’encontre du Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof), auprès du procureur de la République de Paris. Elle les accuse entre autre « d’incitation à l’entrave à l’IVG ». Le syndicat menaçait en effet de stopper les pratiques d’avortement pour faire parler d’eux afin de négocier le fond de garantie de leur profession, qui n’a aucun rapport avec les IVG. La militante souhaite la saisie du Conseil national de l’Ordre des médecins pour que le Syngof soit sanctionné.

CLIQUE !

 

La clause de conscience des IVG en grand débat

La clause de conscience offre aux médecins le choix de ne pas pratiquer d’IVG et les oblige à communiquer un autre médecin qui pourrait pratiquer cette intervention. Des élus de gauche tentent de faire supprimer, en vain, cette clause datant de 1975 et qui n’a selon eux plus lieu d’exister. La ministre de la santé leur a rétorqué que c’était une « fausse bonne idée » car au moins les femmes étaient clairement informées sur les intentions de leurs médecins, expliquant que cela compliquerait les IVG si des médecins n’étaient pas dans la clause de conscience mais ne voulaient pas les pratiquer quand même. 

CLIQUE !

 

afp:arashAshourinia.jpg
L’avocate Nasrin Sotoudeh ©AFP/Arash Ashourinia

L »injuste condamnation de la militante iranienne Nasrin Sotoudeh

L’Iranienne Nasrin Sotoudeh, avocate des droits humains, était en prison depuis juin 2018 pour des accusations d’espionnage, mais a récemment été condamnée à nouveau, après s’être présentée devant le tribunal sans porter le voile obligatoire. Elle a été condamnée à dix années de prison supplémentaires ainsi que 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche ». Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, dénonce les conditions dans lesquelles cette militante a été jugée et s’engage à tout faire pour obtenir sa libération.

CLIQUE !

 

Encore une mesure limitant le droit à l’avortement aux Etats-Unis

Le gouverneur du Mississippi, Phil Bryant, a signé l’une des lois les plus strictes sur l’avortement aux Etats-Unis. Cette mesure interdit la plupart des avortements dès la détection d’un battement de coeur fœtal, soit environ six semaines après le début de la grossesse. Les médecins qui pratiqueraient quand même un avortement seraient alors passibles de révocation de leur licence médicale. L’avortement pourrait toutefois être accepté après la détection d’un battement de coeur si une grossesse met en danger la vie d’une maman, mais les exceptions pour les grossesses causées par un viol ou un inceste ont été rejetées. Une loi qui ne fait encore que reculer les droits des femmes…

CLIQUE !

 

Une blague insultante sur le 3ème genre faite par la dauphine d’Angela Merkel

La présidente du parti démocrate-chrétien allemand et dauphine d’Angela Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer, a créé la polémique avec une blague sur le troisième genre. Lors d’un carnaval à Stockach, en Allemagne, elle participe à un sketch et se moque ouvertement des personnes intersexes en faisant une blague sur les hommes à Berlin qui ne boiraient que des « latte macchiato » et iraient aux toilettes réservées au troisième sexe car ils ne savent pas s’ils doivent faire pipi debout ou assis. La blague de (très) mauvais goût lui a valu une volée de critiques.

CLIQUE !

 

Samantha+Mugatsia+Rafiki+Photocall+71st+Annual+KjJB6EU_Qw-l.jpg
Les actrices de Rafiki, Sheila Munyiva et Samantha Mugatsia ©getty images

L’actrice principale de Rafiki récompensée

Samantha Mugatsia joue une lesbienne dans le film kenyan Rafiki, qui avait été interdit de diffusion au Kenya l’année dernière car il était accusé de « promouvoir le lesbianisme » alors que l’homosexualité est illégale dans ce pays. L’actrice s’est vue attribuée le prix de la meilleure actrice lors du festival Fespaco au Burkina Faso, une grande victoire pour elle, le réalisateur, et pour la communauté LGBTQ+ !
CLIQUE !

 

« Chechnya, La Purge », un court-métrage sur le massacre de la communauté LGBTQ+ en Tchétchénie

Le réalisateur français Jordan Goldnadel a sorti “Chechnya, La Purge” sur France 3, un court-métrage dans lequel il traite du massacre des homosexuels en Tchétchénie. Il y raconte l’histoire d’un jeune homme dont le partenaire se fait arrêter par les autorités, puis se fait lui-même arrêter quelques temps après, où il subit alors la torture des policiers nationaux. Le court-métrage a été primé festival de St Paul avec notamment le prix des Droits de l’Homme.

CLIQUE !

 

2018-04-12-Titiev.jpg
Oyub Titiev, défenseur des droits humains détenu en Russie ©AP Photo/Musa Sadulayev

Oyub Titiev injustement condamné à quatre ans de prison en Tchétchénie

Le grand défenseur des droits humains Oyub Titiev a été condamné le 18 mars à quatre ans de prison par un tribunal de Tchétchénie. Avec Memorial, l’ONG de défense des droits humains avec laquelle il travaillait, il documentait de grave violations de droits en Tchétchénie, ce qui ne plaisait évidemment pas aux autorités. Il était détenu depuis son arrestation le 9 janvier 2018, pour possession de marijuana à grande échelle. Malgré des preuves que ces accusations étaient fabriquées de toutes pièces, Titiev a été humilié et condamné afin de servir d’exemple.

CLIQUE !

 

Agression homophobe au cutter à Lyon

Un couple de femmes s’est fait agressé par une bande de jeunes filles à Lyon, alors qu’elles se promenaient en se tenant la main. Elles se seraient d’abord faites insultées puis agressées, et l’une des deux jeunes femmes a été blessée violemment au visage avec un cutter. Selon le ministère de l’Intérieur, 262 plaintes d’agressions homophobes ont été déposées entre janvier et septembre 2018, soit 15% de plus qu’en 2017.

CLIQUE !

 

L’hôpital de Perpignan répond aux accusations d’homophobie

Un maman homosexuelle avait accusé le 10 mars dernier les urgences pédiatriques de l’hôpital de Perpignan (Pyrénées-Orientales) de discrimination après la prise en charge de son fils de 3 ans. En effet, bien que sa compagne et elle-même aient expliqué qu’elles partageaient l’autorité parentale, l’établissement aurait refusé à l’une d’elles l’accompagnement de leur fils en salle de soin. L’hôpital s’explique : « comme dans beaucoup d’hôpitaux, la pratique est en effet de ne laisser qu’un seul parent pour accompagner l’enfant lors de la prise en charge médicale et soignante (…) Il semblerait qu’un défaut de communication ou d’explications ait pu laisser penser aux deux mamans qu’il s’agissait d’une discrimination, alors qu’il n’en était rien. »

CLIQUE !

 

L’ignoble jeu « Rape Day » retiré d’un site de jeux en ligne

La plateforme de distribution de jeux en ligne Steam avait pour projet de sortir le jeu « Rape Day », produit par Valve, qui proposait au joueur de violer et tuer des femmes dans un jeu de survie. Rien que ça. Le projet de jeu a finalement été annulé le 4 mars après avoir été visible sur le site pendant deux semaines.

CLIQUE !

 

a5cf3f1_WAS127_USA-CONGRESS-MCSALLY_0306_11.JPG
Martha McSally, mercredi 6 mars à Washington. ©JOSHUA ROBERTS / REUTERS

La sénatrice républicaine de l’Arizona raconte les abus sexuels subis dans l’armée

Martha McSally, première femme pilote de combat de l’histoire de l’armée américaine et chef d’escadrille ainsi que sénatrice de l’Arizona, a pris la parole au Sénat pour raconter les abus sexuels dans l’armée. Elle raconte avoir été « pourchassée et violée par un officier supérieur » mais ne révèle ni nom ni date des faits. Elle explique qu’elle n’avait pas osé signaler cette agression à l’époque, par manque de confiance dans le système. Elle brise le silence aujourd’hui afin de devenir « une voix pour les femmes » dans l’armée et dans la politique.

CLIQUE !

 

Des policiers de New York simplement accusés de faute professionnelle après les accusations de viol d’une jeune femme

Les accusations de viol contre deux anciens policiers de New York, accusés d’agression sexuelle sur une jeune femme après son arrestation à Brooklyn, ont été rejetées. La jeune femme avait 18 ans lorsque les détectives Eddie Martins et Richard Hall l’ont arrêtée pour possession de marijuana en 2017. Elle a déclaré qu’ils l’avaient agressée et violée à plusieurs reprises dans un fourgon de police alors qu’elle était menottée. Mais le procureur de Brooklyn, Eric Gonzalez, a abandonné mercredi des dizaines d’accusations de viol, d’agression sexuelle et d’enlèvement, invoquant des incohérences dans le témoignage de la victime. Les policiers ont simplement été accusés de faute professionnelle…

CLIQUE ! (en anglais)

 

Elle porte plainte contre violence policière et est condamnée pour rébellion contre l’autorité publique

Une infirmière de 47 ans a été condamnée le 14 mars pour outrage et rébellion contre l’autorité publique par le tribunal correctionnel d’Evry, alors qu’elle avait elle-même porté plainte contre violence policière. Elle avait klaxonné une voiture de police après qu’ils aient fait un demi-tour dangereux juste devant elle, et s’était faite contrôlée pendant une bonne quinzaine de minutes par les agents. Elle avait finit par lâcher une insulte dans sa barbe, et les policiers l’avaient alors tirée hors de la voiture, lui avaient tordu le bras et l’avaient bloquée avec le pied pour la menotter violemment. Sa plainte contre la police ayant été classée sans suite, elle n’était pas présente lors de son procès et fût condamnée à un mois de prison ferme. 

CLIQUE !

 

Capture d’écran 2019-04-17 à 20.37.28.png
Lilly Singh entourée de Jimmy Fallon et Seth Meyers ©instagram

Lilly Singh devient la première femme à présenter un Late Night Show aux Etats-Unis

Lilly Singh, la youtubeuse canadienne également connue sous le pseudo « superwoman », devient la 1ère femme à avoir son Late Night Show aux Etats-Unis ! La jeune femme va en effet pouvoir animer son propre talk-show sur la chaine de télévision NBC. Une nouvelle à savourer, car non seulement c’est une jeune femme, mais elle est également bisexuelle et d’origine indienne !

CLIQUE !

 

Janet Jackson entre au Rock and Roll Hall of Fame

Le 29 mars 2019, Janet Jackson fit son entrée au fameux Rock and Roll Hall of Fame à New York. Elle fut intronisée par Janelle Monaé, qui lui adressa un discours très émouvant, la définissant comme la reine légendaire de la « black girl magic », un mouvement qui célèbre les femmes noires.

CLIQUE ! (en anglais)

 

Berklee College of Music décerne un doctorat honoris causa à Missy Elliott

Missy Elliott aura bientôt l’honneur de se voir décerner un doctorat honoris causa, titre honorifique décerné par une université à une personnalité éminente, de la prestigieuse Berklee College of Music. Elle devient ainsi la première rappeuse de l’histoire à recevoir un diplôme de la sorte de cette institution.

CLIQUE ! (en anglais)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de