CLICKING : AVRIL 2018

Le Clicking est un zapping à cliquer où l’on vous sert les infos les plus importantes du mois. Ce mois-ci dans le Clicking : la condamnation de Bill Cosby, le soulèvement espagnol, les initiatives d’adolescentes indiennes ou encore la disparition d’une princesse…

 

Bill Cosby enfin reconnu coupable.

Jeudi 26 avril, l’acteur américain Bill Cosby a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur une femme, alors que plus d’une vingtaine avaient porté plainte contre lui au cours des 20 dernières années. Après près de 14h de délibération, le jury l’a reconnu coupable. L’acteur risque désormais jusqu’à 30 ans de prison pour ses actes. Il est assigné à résidence, avec l’obligation de porter un bracelet électronique jusqu’à nouvel ordre, et attend de connaître sa peine, qui devrait tomber dans les 75 prochains jours selon la loi américaine. Son avocat a cependant d’ores et déjà confirmé que son client fera appel, ce qui conduirait à un 3ème procès, et retarderait d’autant la condamnation effective de l’agresseur.

CLIQUE : http://www.europe1.fr/international/bill-cosby-assigne-a-residence-en-attendant-de-connaitre-sa-peine-3637970

 

 

c0955dbdfcf0a9bd5f167a420ba8e89c
Leyna Bloom défilant pour Chromat à la dernière NYFW SS18.

Leyna Bloom, bientôt la première femme trans afro-américaine à défiler pour Victoria’s Secret ?

Un seul tweet suffit à enflammer Internet et toute la planète fashion. Leyna Bloom, mannequin afro-américaine transgenre, le sait bien et en a fait l’expérience. Début avril, elle a annoncé sur la plateforme de micro-blogging vouloir devenir la première mannequin transgenre de couleur à défiler pour la célèbrissime marque de lingerie Victoria’s Secret. La marque n’a à ce jour pas répondu au buzz, mais la possibilité de voir Leyna défiler en tant qu’Ange reste, il faut le dire, des plus agréables nouvelles pour la communauté transgenre internationale.

CLIQUE :  https://www.lesinrocks.com/2018/04/12/style/leyna-bloom-bientot-la-premiere-femme-trans-afro-americaine-defiler-pour-victorias-secret-111070526/

 

Masha Alekhina, membre des Pussy Riot, arrêtée pour avoir lancé des avions en papiers.

L’activiste et membre des Pussy Riot, Masha Alekhina, a été arrêtée lors d’une action de protestation pacifiste devant l’immeuble officiel des services de sécurité fédéraux. En signe de protestation contre l’interdiction en Russie de l’application de messages cryptés, Telegram, les manifestants ont lancé des avions en papier, symbole du logo de l’application, contre la façade de l’immeuble. Plusieurs d’entre eux, dont Masha, ont été arrêtés, et devraient être bientôt jugés. Ils encourent plusieurs semaines de détention pour leurs actes.

CLIQUE : https://blogs.mediapart.fr/pierre-haffner/blog/160418/une-ex-pussy-riot-arretee-pour-un-internet-libre

 

L’administration de Trump prévoit de démanteler les protections des personnes transgenres mises en place grâce à l’Obama Care.

Selon le New York Times, le cabinet du tumultueux président des Etats-Unis prévoirait de révoquer une loi mise en place par l’administration d’Obama, qui empêchait les assureurs de discriminer les clients transgenres. La révocation de cette loi pourrait même permettre à certains pourvoyeurs de santé de refuser des traitements aux personnes transgenres. Après avoir banni les trans de l’armée et de l’éducation, Donald Trump s’attaque désormais à leur santé.

CLIQUE : https://www.thehill.com/homenews/administration/384280-trump-admin-plans-to-undo-obama-era-healthcare-protections-for%3famp

 

 

180418070710-swati-maliwal-0417-restricted-exlarge-169
Swati Maliwal, au 5ème jour de sa grève de la faim.

L’Inde s’enflamme après plusieurs viols et meurtres restés impunis.

Après le viol d’une adolescente de 16 ans par un politicien indien, le kidnapping, viol et meurtre collectif d’une enfant de 8 ans, et enfin le viol et le meurtre sur la place publique d’un village d’une seconde adolescente de 16 ans, l’Inde s’enflamme, et les activistes montent au créneau pour réclamer une législation plus stricte, des rues plus sûres, et une présence policière accrue. Pour appuyer ses demandes, la présidente de la Commission pour les Femmes de Delhi, Swati Maliwal, a adressé une lettre ouverte au premier ministre réclamant la peine de mort pour les violeurs, et a commencé le 13 avril une grève de la faim, qu’elle ne prévoit d’arrêter que lorsque les lois indiennes auront changé.  

CLIQUE : http://www.lefigaro.fr/international/2018/04/21/01003-20180421ARTFIG00100-l-inde-approuve-la-peine-de-mort-pour-les-violeurs-d-enfants.php

 

En Inde, un groupe d’adolescente agissent pour changer le quotidien de leur village.

Dans le petit village de Thennamadevi, au sud de la péninsule Indienne, un club de jeunes filles âgées de 14 à 18 ans révolutionne le quotidien de leur zone rurale. Après avoir fondé un club de discussion et de débat entre filles, ces dernières ont voulu joindre les actions à la parole, et ne plus rester dans les théories. En un peu moins de deux ans, elles ont réussi à faire construire une bibliothèque dans leur village, la remplissant d’un peu plus de 150 livres à ce jour, et ont obtenu à force de lobby que les autorités locales affrètent un bus à leur village pour emmener et ramener les enfants de l’école, leur permettant ainsi plus de sûreté et un gain de temps précieux. Les jeunes filles ne comptent pas s’arrêter là.

CLIQUE : https://www.yahoo.com/amphtml/news/girls-took-over-town-rural-india-160002606.html

 

L’épisode IX de la saga Star Wars sera co-dirigé par Victoria Mahoney.

Pour la première fois dans l’histoire de la désormais culte saga Star Wars, une femme afro-américaine tiendra un poste de “unit director”, au côté du réalisateur principal. Victoria Mahoney  ne tiendra pas moins que le second rôle derrière JJ Abrams, premier réalisateur du film. Après une longue carrière à la télévision, cette opportunité dans l’industrie du film est un énorme pas en avant pour la jeune femme, ainsi que pour l’industrie toute entière.

CLIQUE : http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Star-Wars-9-sera-en-partie-realise-par-une-femme

 

ffc-acrush_941402
Acrush, le nouveau « boy band » chinois à la mode… Composé exclusivement de jeunes filles.

Acrush, le dernier Boy Band à la mode en Chine… Composé de 5 filles androgynes.

Elles n’ont même pas encore sorti de titre ni même de clip vidéo, mais Acrush, le nouveau “boy band” adoré en Chine, déchaine les foules. Et pour cause, avec plus de 900 000 abonné sur la plateforme Weibo, elles sont quasiment ex-aequo avec Katy Perry ! Car oui, le nouveau boy band qui fait fureur au pays du soleil levant est exclusivement constitué de femmes, aux cheveux courts et au look androgyne. Le groupe se revendique lui-même comme “ne se distinguant pas par des frontières ou des barrières”. Elles veulent promouvoir la liberté d’expression, chose rare en Chine, dans un pays où pourtant, les frontières des genres se floutent de plus en plus.

CLIQUE : http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2017/05/16/chine-acrush-boys-band-de-filles_5128621_4497186.html

 

Une princesse disparue : l’ONU demande à Dubaï de fournir des informations concernant la Sheikha Latifa.

La fille héritière du prince actuel des Emirats Arabes Unis a disparu depuis maintenant près de 2 mois. Human Rights Watch, l’association reliée aux Nations Unies, exige que le royaume clarifie la situation. D’après les dernières informations que des amis de la princesse avaient eu, cette dernière tentait de fuir le pays afin de vivre libre des contraintes que lui imposait son statut. Le yacht qu’elle avait utilisé afin de planifier sa fuite a été intercepté par Dubaï au large des côtes Indiennes, et rapatrié au royaume. Depuis, plus aucune nouvelle de la princesse, ce qui laisse à craindre le pire. Les Nations Unies réclament une clarification de la part du Sheikh au plus vite.

CLIQUE : https://www.ouest-france.fr/monde/emirats-arabes-unis/elle-tente-de-fuir-dubai-pour-echapper-son-pere-mais-ou-est-la-princesse-latifa-5747273

 

Etta Ng, fille de Jackie Chan, affirme être à ce jour sans domicile fixe à cause de l’homophobie.

Au début du mois d’avril, Etta Ng Chok Lam, la fille de Jackie Chan, a posté une courte vidéo sur YouTube où elle apparaît avec sa petite amie Andi Autumn. Toutes deux affirment être actuellement au Canada, et rencontrer des difficulté pour se loger et survivre. La jeune femme de 18 ans, qui entretient une relation tumultueuse avec sa mère et inexistante avec son père, se dit abandonnée par sa famille et ses amis à cause de leur homophobie.

CLIQUE : http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/people/devenue-sdf-la-fille-de-jackie-chan-accuse-ses-parents-d-homophobie-02-05-2018-7693902.php

 

Une jeune adolescente de 16 ans lance le premier Hackathon exclusivement féminin.

PixelHack’s, c’est le nom du hackathon de 24h que Catherine Yeo, jeune américaine de 16 ans, a fondé. Récompensée par la bourse d’étude WWDC d’Apple, Catherine, passionnée de maths, de physique et d’informatique, affirme vouloir inspirer plus de filles à rejoindre ces milieux typiquement considérés comme masculins, en montrant aux adolescentes qu’elles aussi ont leur place dans des évènements tels que les hackathons.

CLIQUE : https://www.teenvogue.com/story/catherine-yeo-pixelhacks-hackathon-interview

 

Anti-rape protest in Malaga
Une manifestante espagnole inscrit sur son corps « ce n’est pas un abus », lors des dernières manifestations qui ont secouée le pays. © ESUS MERIDA/ZUMA PRESS/DPA

En Espagne, le pays se soulève après le viol collectif d’une jeune femme de 18 ans qualifié d’“abus sexuel” par un juge.

Depuis plusieurs semaines, les rues espagnoles se noircissent de manifestants aux quatre coins de la péninsule ibérique. La foule en colère réclame justice pour une jeune femme de 18 ans, violée par 5 hommes en 2016 lors des fêtes de Pampelune. Alors que les violeurs ont filmé et diffusé leur acte, alors que ce dernier était prémédité (ils se vantaient sur un groupe Whatsapp quelque jours plus tôt d’avoir acheté du GHB afin de droguer les jeunes filles lors des festivités), la justice espagnole a refusé de qualifier leur acte de “viol”, le crime ayant été rétrogradé à “abus sexuel”. Pire encore, le juge en charge de l’affaire reproche à la victime d’être trop facilement retournée à une vie normale après son viol, et de ne pas être assez traumatisée. Sur Twitter, le hashtag #yositecreo (“moi je te crois”) est né en réponse directe à ce juge. Les 5 violeurs ont finalement été condamné à 9 ans de prison, ce qui a indigné une bonne partie du pays, qui a en réaction décidé de manifester. Des manifestations auxquelles beaucoup plus de personnes que prévu ont pris part, et qui s’inscrivent dans un contexte de lutte pour les droits des femmes tendu en Espagne, à peine quelques semaines après les manifestations record de la grève générale féminine et celle du 8 mai.

CLIQUE : https://www.nouvelobs.com/monde/20180426.OBS5781/un-viol-non-un-abus-sexuel-la-decision-de-justice-qui-revolte-l-espagne.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1524762748

(1) © DPA

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de